Uncategorized

Ecrire au soleil

Sur la terrasse il m envahit peu a peu comme le chien qui réclame une caresse.

Ca commence par une simple flaque, puis avec ténacité et indolence, il s’étire doucement,
mord sur le bord de l’ipad, réchauffe un bras, puis l’autre et finit par dominer le monde
d ‘une lumière solide, puissante, tenace.

Il arrive pourtant un instant où tout bascule, je ferme la tablette, et change de position.

Trop de chaleur tue la tendresse. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s