Lecture Numérique·Lectures Numériques

Pirate et lecteur-navigateur solitaire

Un auteur :  Thomas Geha ,  un livre piraté, une réaction de l’auteur et …twitter nous régale d’une belle discussion.

Depuis hier, des discussions s’engagent sur le fait qu’un auteur a dû composer avec un site de piratage de bouquins.

Les « pour », les « contre »,  les éditeurs numériques en colère,  les éditeurs numériques hésitants,  les  auteurs amusés, les lecteurs connaisseurs,  les auteurs désabusés, et le reste du monde de twitter.

Oui je sais, pirater c’est voler, et j’avoue que je ne pratique pas ce genre de sport, ces plaisanteries ne sont plus de mon âge…quoi que…

Je reste persuadée qu’il y aura toujours des pirates tant que les éditeurs resteront archaïques,  à savoir :

-mettre en vente sans vergogne des bouquins entre 17 et parfois 20 euros bourrés de DRM, pour lesquels une fois sur 10  (expérience F ..C personnelle) on doit batailler pour se faire rembourser….un lien défectueux, ou perte de toute une bibliothèque par une mise à jour intempestive d’une application (expérience très récente, vive Calibre et les sauvegardes).

Il y aura toujours des pirates tant que les éditeurs numériques seront peu connus. Le bouche à oreille s’installe, c’est vrai, mais j’ai interrogé une trentaine de personnes qui aiment lire, dans une tranche d’âge 35/45 a.

Seules deux personnes connaissaient les ebooks sans DRM et les éditeurs numériques pure players (je leur avais donné tous les liens…). Les autres … se contentaient des grands sites de diffusion, et pestaient contre les DRM et les prix. Ils ont tous les derniers joujoux à la mode, Smartphones, tablettes, mais peu utilisent de liseuse encore. Ils aiment la lecture comme on aime respirer, ils lisent de tout, et privilégient les auteurs qu’ils suivent depuis longtemps. Ils ne sont pas « grands » lecteurs, simplement ils aiment lire, vraiment. Et contrairement à certaines études un peu orientées,  il y a autant de femmes que d’hommes.

Le lecteur coupable est un raccourci facile. Le lecteur  cherche à lire, dans de bonnes conditions, les auteurs qu’il aime, et à découvrir de nouveaux auteurs qu’il aimera. Et c’est le boulot des éditeurs de réaliser de beaux livres, pour lesquels ils font une belle promotion, avec une facilité d’accès et un prix acceptable.*

La gratuité à tout prix est un sport pratiqué par des personnes qui  n’hésitent pas d’ailleurs à payer très cher les outils sur lesquels ils liront le bouquin piraté. L’éditeur et l’auteur devront alors pendant quelques années adopter une démarche marketing d’éducation et se faire connaître.

Se faire connaître ?

Et oui, et hors des réseaux sociaux, hors du Web, dans les rubriques « livres », littérature, grand public. C’est là que se joue leur avenir. Tout le reste pour moi n’est que bavardage. Loin de moi l’idée de l’inutilité des réseaux sociaux, mais il semble qu’actuellement, ils enferment un peu ces éditeurs, ces  auteurs dans un cercle qui se referme sur eux plutôt que de s’élargir.

Bonne lecture. Bientôt ici, une fois par semaine, mes coups de cœurs. Le premier sera certainement celui-ci GottliebKrum

Je ne parlerai pas des coups de grogne lecture, je préfère encourager les auteurs que j’aime, plutôt que de débiner ceux qui me déçoivent.

*Prix acceptable : celui qui me permet de conseiller un bouquin à ma fille  

plutôt que de l’acheter et de lui passer. Le prêt de livres est une tradition familiale, on se les expédie, on se les passent, ils sont parfois en double dans nos bibliothèques. voir : La petite fille qu aimait trop les livres

2 réflexions au sujet de « Pirate et lecteur-navigateur solitaire »

  1. « Je ne parlerai pas des coups de grogne lecture, je préfère encourager les auteurs que j’aime, plutôt que de débiner ceux qui me déçoivent. » Merci pour cette bonne élégance…

    Alors sinon j’ai une question pour les commentants, et pour Coxigru aussi : comment fait-on pour accéder aux rubriques « livres », quand on n’est pas édité en papier ? Pour ne pas biaiser la question je la stoppe ici.

    Une réponse ne serait-elle pas : Allez vous montrer sur Alexandriz ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?

  2. merci de ton com:) j ai trois bouquins encore a venir qui ont bien leur place ici, tu sais lesquels:)

    Pour ce qui est de la question : avoir accès aux rubriques livres, je sais que c est compliqué, un travail de fourmi, qui se fait peu a peu par certains éditeurs. Comme pour les bouquins papiers, envoi des fichiers,puis relances. Ne pas se décourager, surtout pas.

Répondre à coxigru Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s